• equivital

Rendez la vie à l'eau qui arrive chez vous

L’eau qui coule à travers des formes spiralées devient de l’eau vivante

par Ioana Plăviţu

Tous ceux qui sont intéressés par leur santé, par l’écologie, par l’agriculture et même par le futur de la planète où nous vivons, ont beaucoup à apprendre des études et des inventions du génial Viktor Schauberger (photo), un sylviculteur autrichien qui a vécu entre 1885 et 1958. Surnommé Le Sorcier de l’eau, à cause d’un dispositif de purification de l’eau qu’il a projeté et réalisé, Schauberger nous révèle, comme un vrai magicien, les secrets du liquide qui donne la vie – L’EAU.

Viktor Schauberger a été une personnalité à part dans le monde scientifique du siècle dernier.

Un des personnages incommodes, dont les découvertes ont dérangé les grands de l’industrie de l’époque, qui faisaient d’immenses profits de l’utilisation des sources conventionnelles d’énergie. Or, Schauberger proposait, comme sources non-conventionnelles d’énergie, l’eau et l’air, qui sont à la portée de tous…

Bien qu’il n’ait pas suivi des études supérieures, ses connaissances en biologie, en physique et en chimie étaient d’un niveau universitaire. Depuis l’enfance il avait été fasciné par le mode d’écoulement de l’eau des sources et il a cherché à comprendre son mystère.

La devise de l’inventeur autrichien Viktor Schauberger était „comprendre la nature, pour la copier”. Dans les années ’30, en observant les tourbillons d’eau des rivières, il a eu l’idée de réaliser des machines dont le principe a été ainsi défini: „Si l’air ou l’eau tournent dans une forme ondulée, dénommée colloïdale, il en résulte une accumulation d’énergie qui peut provoquer la lévitation.”

Le mouvement implosif condense l’énergie

En partant de ce point, il a énoncé un principe selon lequel l’énergie peut être obtenue de façon naturelle par implosion, et non pas par explosion, comme c’est le cas des moteurs actuels.

Cette théorie est basée sur un principe universel du mouvement, qui inclut deux aspects – d’un côté le mouvement implosif, unificateur, celui qui soutient la vie, d’autre part, le mouvement explosif, qui conduit à l’épuisement des ressources vitales.

– Le premier type de mouvement, implosif, génère du refroidissement, la croissance du pouvoir d’absorption et de la santé, autrement dit, le système va dans la direction de la diminution de l’entropie, dans le sens de la croissance et de l’ordre.

– Le deuxième type de mouvement, explosif, génère de la chaleur, de la pression, de la fragmentation, de la maladie et même la mort.

Tous les moteurs connus sont basés sur l’explosion, donc ils conduisent inévitablement à la destruction de la nature.

C’est pourquoi, un des buts principaux de Schauberger a été l’étude et la reproduction, par certains mécanismes, du mouvement que la nature utilise pour condenser l’énergie, l’implosion. Dans son principe, ce mouvement décrit une forme spiralée de sens antihoraire comme un vortex tournant.

À partir de cette forme, il a conçu, pendant la deuxième guerre mondiale, plusieurs disques volants pour les nazis, qui fonctionnaient d’après un mode de „propulsion à base de vortex liquide” (une technologie qui annulerait la gravitation), des sous-marins, des systèmes de purification de l’air et des appareils de production non-conventionnelle d’énergie électrique.

Toutes ces machines étaient basées sur le déplacement de l’eau ou de l’air par des „tuyaux tordus” ou des „tuyaux avec filet”, qui n’étaient pas autre chose que des formes spiralées.

La machine à implosion

Schauberger explique ainsi le principe de fonctionnement de la machine à implosion :

„Le combustible de la machine à implosion (eau ou air) se trouve en étroite liaison avec les propriétés caractéristiques de l’oxygène qui, en se refroidissant dans le cadre du processus de réduction, génère une tendance de contraction et implicitement de restriction du volume, aspect qui représente en réalité la force déterminatrice de l’implosion.”

„Si nous déplaçons l’eau ou l’air dans un sens centripète, autrement dit radial-axial, de l’extérieur vers l’intérieur, il n’existera plus alors aucune opposition au frottement de la part de ce milieu dans lequel circulent des tuyaux, mais en même temps le résultat est que l’énergie résultante augmente proportionnellement au carré de la vitesse.”

„Le moteur à implosion n’est en fait qu’une invention dans le sens commun du mot, parce qu’en réalité il marque la renaissance de certaines méthodes et réalisations anciennes qui, à cause de l’ignorance se sont perdues au fil du temps.”

Le vortex spiralé

Il a observé que, tant du point de vue biologique, que du point de vue symbolique, le mouvement en spirale semble être la forme de mouvement la plus naturelle. Pendant que – dans sa vision – le cercle représente un système qui enferme, qui isole l’intérieur du cercle du reste de l’univers, la spirale est un système ouvert, ascensionnel, évolutif.

Pour Schauberger, la spirale YANG (en sens anti-horaire) constitue une formation « aspirante implosive” qui nous apparaît comme une courbure spatiale infinie dans tous ses modes différents de manifestation.

L’implosion a pour origine un vortex auto-entretenu qui évolue dans un milieu fluide et qui a un effet ordonnateur, qui concentre et réduit la température du milieu. Lorsque le fluide (l’eau, l’air) passe à travers un tube au diamètre progressivement réduit, il a tendance à couler en spirale, dans une turbulence cycloïde. En sortant du tube, après que tous les systèmes secondaires tourbillonnaires soient synchronisés, a lieu une libération gigantesque d’énergie.

La turbine de Schauberger est formée de tubes spiralés autour d’une forme conique. À l’aide d’un petit moteur électrique les tubes tournent de façon forcée, en aspirant l’eau par leur large ouverture et en l’expulsant avec une force immense par leur ouverture étroite sur les palettes d’une turbine connectée à un générateur électrique.

La difficulté consiste à trouver la courbe spiralée optimale dans laquelle le fluide (l’eau ou l’air) se détache naturellement de la paroi de guidage, en se „densifiant”. Seulement dans ces conditions spéciales le fluide est engrené dans un mouvement centripète (mouvement spiralé en sens anti-horaire), qui génère une certaine forme d’énergie. La masse de fluide qui se déplace ainsi devient un véritable siphon d’absorption.

La vitesse du fluide augmente et celui-ci se densifie d’un tournant à l’autre, fait qui démontre la fonction énergisante de la spirale YANG (sens anti-horaire). Ainsi, la masse physique se condense jusqu’à un point critique au-delà duquel elle se „dissout” dans sa forme énergétique (sa matrice). Ainsi, il apparaît un vide biologique (vacuum) qui augmente l’absorption, et ce processus conduit au phénomène de diamagnétisme et de lévitation.

Voilà ce que Viktor Schauberger déclarait sur la gravitation: „…au moment où tous les systèmes secondaires sont synchronisés, a lieu une libération immense d’énergie. Les forces impliquées sont capables de créer des systèmes complexes et de générer du DIAMAGNÉTISME. Le diamagnétisme est l’opposé de la „gravitation” et explique la façon dont les êtres peuvent s’élever de la surface terrestre…”

Le « Sorcier de l’eau” transforme « l’eau morte” en « eau vivante”

Sans eau, ce véritable „sang” de notre planète, la vie organique ne pourrait pas exister. Mais lorsque l’eau à boire est très impure, elle devient une menace pour notre santé, faute de posséder les qualités nutritives et vitalisantes de l’eau pure.

L’utilisation abusive et irréfléchie des eaux planétaires nous a conduits au seuil d’une catastrophe écologique, à cause de la pollution. Beaucoup pensent que par la consommation d’eau minérale en bouteilles ou d’eau plate ils vont résoudre leur problème de la santé personnelle. Nous allons présenter ci-après les conclusions de Viktor Schauberger en ce qui concerne la pureté des différents types d’eaux.

L’eau distillée