Conse

L'ART DU TITRE

L'ART DU TITRE

Des symptômes terriblement réels !

Tous les hypersensibles identifient ces symptômes, mais ne pouvant se mettre à l'abri de ces ondes suffisamment tôt, leur tolérance s'est effondrée, occasionnant d'importants problèmes de santé: troubles du sommeil récurrents, douleurs en étau ou en écrasement à la tête, au cou, picotement ou brûlure à l'intérieur du corps, sensation d'irradiation, d'étouffement, de décharges électriques, troubles cardiaques (oppression, tachycardie, arythmie, palpitations...), troubles de l'humeur, de la mémoire et de la concentration, troubles cutanés, visuels, vertiges ou perte de connaissance, fatigue extrême. 

Certaines personnes atteintes de longue date de troubles chroniques, ressemblant souvent à la fibromyalgie, finissent par faire un lien entre leurs troubles et leur exposition aux ondes, en expérimentant la réduction de leur exposition sur le moyen terme. 

Une dépression s'installe chez la personne épuisée, dont tous les sens sont exacerbés, qui ne se repose plus, qui a des brûlures et des picotements partout, qui réagit de façon hystérique aux événements quotidiens de la vie, mais surtout à la moindre suspicion d'onde. Elle devient obsessionnelle. 

Ces gens sont très souvent des spasmophiles. Ces ondes nocives font chuter leurs minéraux : calcium, magnésium et potassium échangé avec le sodium dans les cellules, par le phénomène de la pompe à sodium/potassium des membranes. Le potassium est important car il intervient au niveau des cellules de l’oreille interne et du cerveau.