• equivital

Astaxanthine Antioxydant Energisant


C’est vrai, l’astaxanthine n’est pas un nutriment naturel bien connu. Sachez qu’il fait l’objet de nombreuses recherches depuis quelques années. Vous allez découvrir au cours de nos différentes rubriques, où on en trouve, ses vertus hors normes, peut-être l’antioxydant le plus puissant ? Suffit-il d’en consommer pour bénéficier de ses effets ? Quels sont les meilleurs compléments alimentaires ? DECOUVERTE Qu’est-ce que l’astaxanthine ? L’astaxanthine est un pigment naturel de couleur rose ou rougeâtre qui appartient à la grande famille des caroténoïdes. Les caroténoïdes sont des nutriments bien connus pour être de puissants antioxydants capables de protéger nos cellules contre les attaques de certains radicaux libres, ce stress oxydatif qui nous rouille de l’intérieur. Toutefois, la structure moléculaire unique de l’astaxanthine la rend plus puissante et plus exceptionnelle que les autres caroténoïdes. La découverte de l’astaxanthine, à partir d’un extrait du homard, remonte à 1938. Il en existe de nombreuses sources naturelles à des concentrations très faibles dans les saumons et les truites, les crevettes, les homards et les écrevisses (entre 5 et 40 mg/kg) Cette molécule est fabriquée par plusieurs genres de planctons et d’algues unicellulaires. Et c’est dans l’algue verte Haematococcus pluvialis que l’astaxanthine est la plus concentrée, puisqu’elle y est contenue jusqu’à 40 000 mg/kg, avec en plus d’autres caroténoïdes importants comme le bêta-carotène, la lutéine et la canthaxanthine. C’est également le pigment rouge qui donne leur couleur aux saumons, aux crevettes et homard mais aussi aux flamants roses. Cette molécule est entourée par une protéine qui est libérée par la chaleur ; c’est pourquoi les crustacés changent de couleur lors de la cuisson. Pourquoi s’interroge-t-on sur ce nutriment ? Ce qui a éveillé l’intérêt des chercheurs est sa capacité à : neutraliser l'oxygène singulet : forme excitée de l’oxygène dans notre corps qui se forme par transfert de l’énergie des radiations lumineuses à la molécule d’oxygène sous certaines conditions. Extrêmement réactif, l’oxygène singulet est capable d’endommager les cellules des êtres vivants et, en particulier celles de l’œil et de la peau qui sont exposées au soleil. ainsi qu’à éliminer les radicaux libres de l'oxygène. Des études scientifiques de plus en plus nombreuses sont donc réalisées pour évaluer ses propriétés. Dans la nature, rien n'est le fruit du hasard, l'astaxanthine a un rôle bien défini et indispensable : elle sert à protéger ces micro-algues lorsqu'elles sont soumises à un stress destructeur lié à la dégradation de leur habitat (eau insuffisante, rayonnement excessif du soleil, température inadéquate...). Soumises à des conditions extrêmes, ces micro-algues vont spontanément mettre en place un mécanisme naturel d'autodéfense en produisant de l'astaxanthine qui va agir comme un bouclier pour les protéger. L'astaxanthine va poursuivre son chemin dans la chaîne alimentaire par l'intermédiaire du zooplancton qui se nourrit de ces micro-algues puis par les plus gros consommateurs de ce zooplancton : les flamants roses, les saumons, les crevettes qui en consomment tellement que l'effet le plus visible est de leur donner une couleur rose ! Mais l'apport de l'astaxanthine ne s'arrête pas là. En fait, ce nutriment joue un rôle prépondérant et global dans le renforcement de l'organisme des espèces qui en sont les plus grandes consommatrices. Le meilleur exemple est sans doute celui des saumons sauvages qui naissent dans l’eau d’une rivière, migrent vers la mer et à maturité sexuelle retournent sur leur lieu de naissance. Leur capacité à remonter les rivières n'est pas unique chez les poissons, d'autres espèces le font, comme l'esturgeon jaune et l'esturgeon d'Europe. Mais les saumons sauvages sont dotés d'une puissance et d'une résistance physique exceptionnelles. Pour retrouver le lieu de leur naissance, ils remontent les rivières à contre-courant pendant plus d'une semaine ce qui fait de cette migration l'un des exploits les plus inouïs du monde animal. A l'échelle de l'homme, ce marathon aquatique équivaudrait à nager sans arrêt pendant une semaine pour parcourir près de 160 km à contre-courant face à des vagues de plus de 9 mètres de hauteur... C'est parait tout simplement impossible. Des scientifiques se sont penchés sur ce phénomène et ont émis l'hypothèse que la concentration hors norme d'astaxanthine contenue dans les muscles du saumon sauvage expliquerait en partie son extraordinaire résistance. Le saumon sauvage a la capacité d'accumuler de manière sélective l'astaxanthine issue de son alimentation et de le stocker dans ses muscles. L'astaxanthine joue un rôle protecteur des tissus lipidiques du saumon sauvage face à la péroxydation, une forme de stress oxydatif qui peut les endommager. Les saumons sont anadromes, ce qui veut dire qu’ils naissent en eau douce, dans des rivières, et migrent ensuite vers la mer où ils vivent jusqu’à l’âge adulte. Lorsqu’ils arrivent à maturité sexuelle, ils retournent vers leur lieu de naissance en suivant des indices odorants qu'ils ont mémorisés. C'est là qu'ils se reproduiront car l'eau des rivières est indispensable aux alevins de saumon. Comme les autres antioxydants, l'astaxanthine libère des électrons pour neutraliser les radicaux libres. Toutefois, alors que ce don d’électrons épuise la plupart des autres antioxydants, l’astaxanthine en possède un énorme surplus qui lui permet de rester active bien plus longtemps. De plus, l’astaxanthine reste intacte, ce qui signifie qu’aucune réaction chimique ne la décompose, ce qui se produit pour la plupart des autres antioxydants. Le nombre de radicaux libres qu’elle peut traiter est une autre différence majeure. La plupart des antioxydants, comme les vitamines C, E, et plusieurs autres, peuvent généralement traiter un seul radical libre à la fois. Les antioxydants n’ont qu’un électron à donner pour neutraliser un radical libre alors que l'astaxanthine peut en gérer plusieurs simultanément dans certains cas plus de 19 à la fois. Pour y parvenir, elle forme un nuage d’électrons autour de la molécule. On appelle ce phénomène la résonance des électrons. Lorsque les radicaux libres essayent de voler des électrons d'une molécule d'astaxanthine, ils sont tout simplement brusquement absorbés et neutralisés par ce nuage d’électrons. En tant qu'antioxydant, L'astaxanthine se révèle :

  •  500 plus puissant que la vitamine E,

  •  800 fois plus puissante que la Coenzyme Q10

  •  10 fois plus puissant que le bêta-carotène,

  •  6 000 fois plus puissant que la vitamine C !

  •  4 fois plus efficace que la luteine

  •  et 50 fois plus puissante que les catéchines dans le thé vert

https://www.equilibre-et-vitalite.net/product-page/astazanthine-4mg-90-g%C3%A9lules

Les bienfaits hors normes de l’astaxanthine L'une des caractéristiques les plus exceptionnelles de l'astaxanthine est sa capacité à protéger aussi bien les parties hydrosolubles que les parties liposolubles de la cellule. Les caroténoïdes sont généralement répartis entre les hydrosolubles et les liposolubles, mais l’astaxanthine appartient à un groupe intermédiaire qui peut faire l’interface entre l’eau et la graisse. Cela signifie que l'astaxanthine peut affecter et élargir la membrane bio-lipidique de TOUTES les cellules. Elle ne se contente pas de flotter dans le sang, elle s'intègre véritablement dans la membrane cellulaire. L'astaxanthine agit sur au moins cinq voies d'inflammation différentes, ce qui en fait un anti-inflammatoire très puissant. Cela comprend les membranes mitochondriales de vos cellules dont les cellules cardiaques, et c’est l’une des raisons pour lesquelles elle est si bénéfique pour votre cœur. Les recherches montrent que l’astaxanthine peut être extrêmement bénéfique pour la santé cardiaque. Elle fait baisser le taux de protéine C-réactive appelée CRP, marqueur de la maladie cardiaque et un indicateur d’inflammation générale source de maladies chroniques. On a montré une diminution de 20 % de la CRP en 2 mois représente une diminution assez spectaculaire du risque de maladie, que peu, voire aucun médicament ne peut égaler. D'après Gerald Cysewski, Ph. D., un ancien professeur adjoint au département d'ingénierie chimique à l’université de Californie à Santa Barbara, et fondateur de Cyanotech, la première société à produire de l’astaxanthine naturelle, les études ont également montré que l'astaxanthine protège votre cœur et votre système cardiovasculaire en :

  • Améliorant la circulation sanguine

  • Réduisant la tension artérielle

  • équilibrant le cholestérol HDL et LDL et agit sur le taux des triglycérides

  • Diminuant l’oxydation des LDL qui contribuent à la formation de plaque d'athérome A RETENIR : La santé mitochondriale étant un facteur clé du vieillissement, soutenir cette santé mitochondriale est également l'une des principales stratégies pour aider à ralentir le processus global de vieillissement.

L'astaxanthine a également la faculté de traverser la barrière hémato-encéphalique Plus d'une douzaine d’études ont montré que l’astaxanthine a ainsi un pouvoir neuro- protecteur et peut ralentir les effets du déclin cognitif et du déclin psychomoteur liés à l’âge. De plus elle améliore la concentration et le TDAH.

https://www.equilibre-et-vitalite.net/product-page/astazanthine-4mg-90-g%C3%A9lules

L’astaxanthine protège votre système immunitaire

  • - Elle aide à combattre les symptômes de la maladie ulcéreuse liée à Helicobacter pylori.

  • - Elle réduit les symptômes de l'inflammation gastrique, - Elle est également associée à une modification de la réponse à l'inflammation en général. On peut penser que les propriétés antioxydantes de l'astaxanthine expliquent son rôle dans l'inflammation. Cependant, d'autres études sont nécessaires pour mieux comprendre son mode spécifique d'action contre l'inflammation. In vitro, l'astaxanthine stimule la production d'anticorps par des cellules de rate de souris stimulées avec des globules rouges de moutons. Cette action s'exerce au moins en partie sur les cellules T et, plus particulièrement, sur les cellules T auxiliaires. Chez des souris âgées, l'astaxanthine peut partiellement restaurer la réponse immunitaire humorale diminuée. Des études in vitro sur des cellules de sang humain ont démontré que l'astaxanthine stimule la production d'immunoglobuline en réponse à des stimuli dépendant des cellules T.

L’Astaxanthine prend soin de la santé de vos yeux De nombreuses études ont également examiné les effets de l’astaxanthine sur la santé oculaire. Certains des premiers travaux ont été réalisés en France, et ont confirmé que l'astaxanthine peut traverser la barrière hémato-rétinienne, offrant une puissante protection anti-inflammatoire pour les yeux et la rétine. Et de son intérêt à prévenir et à traiter la DMLA cause la plus fréquente de cécité chez les personnes âgées. De nombreuses données indiquent que certains caroténoïdes peuvent participer à la protection de la rétine contre les dommages oxydatifs. Une étude sur des rats montre que l'astaxanthine atténue efficacement des lésions rétiniennes tout en protégeant les photorécepteurs de la dégénérescence. Les résultats de cette étude suggèrent que l'astaxanthine pourrait être bénéfique dans la prévention et le traitement des lésions neuronales associées à la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Les photorécepteurs des animaux nourris avec de l'astaxanthine étaient moins endommagés par l'attaque des rayons UV et guérissaient plus rapidement que ceux des rats n'ayant pas reçu d'astaxanthine. Plusieurs études révèlent que l’astaxanthine protège vos yeux quand vous passez beaucoup de temps devant un écran d’ordinateur ou autre. • 6 mg par jour pendant 4 semaines améliore les symptômes de fatigue oculaire dont la raideur au niveau des épaules et du dos • 6 mg par jour pendant 4 semaines améliore les troubles de la vision et les maux de tête • 5 mg par jour pendant 4 semaines améliore l’amplitude de l’accommodation visuelle pendant le travail sur écran.

https://www.equilibre-et-vitalite.net/product-page/astazanthine-4mg-90-g%C3%A9lules

Astaxanthine a des effets anti-tumoraux Des études plus récentes se sont aussi penchées sur les effets de l'astaxanthine sur le cancer. Des effets anti- tumoraux ont été mis en évidence sur de nombreux types de cancer au cours d'études précliniques in vivo et in vitro. D'après une étude publiée en 2015, l’astaxanthine : je cite : « ... exerce son influence anti-proliférative, anti-apoptose et anti-invasion via différentes voies et molécules, notamment le transducteur de signal et facteur de transcription STAT3, le nuclear factor kappa-light-chain-enhancer of activated B cells NF-κB (protéine agissant comme facteur de transcription) et le récepteur activé par les proliférateurs de peroxisomes PPARγ. L'astaxanthine est donc très prometteuse comme agent chimio-thérapeutique de traitement du cancer. » révèle l’étude. Au cours d'études animales, il a été démontré que l'