• equivital

LE SECRET DES CENTENAIRES

En Chine, quand on veut faire plaisir à quelqu'un, on lui dit : « Vous êtes vieux ».

 

ɐtonnant ?

 

Pas tant que ça.

 

Car si l’on vous dit « vous êtes vieux », cela veut surtout dire que vous êtes en très bonne forme, et que vous vivrez longtemps encore.

 

Les personnes âgées sont respectées, intégrées à la société et souffrent moins de maladies comme l’arthrose ou Alzheimer.

 

Il n’y a pas de hasard : la médecine traditionnelle chinoise vise à prévenir les maladies avant qu’elles n’apparaissent.


En Occident au contraire, on ne fait appel aux médecins que quand le problème s’est déjà déclaré…

 

C’est pour ça qu’il y a bien plus de centenaires en Chine.

 
Quel est votre « capital vie » ?

 

Selon les Chinois, nous naissons tous avec un « capital vie », logé dans les reins.

 

Cette énergie, transmise par nos parents, détermine notre capacité à vivre longtemps – ou non.

 

Si vous cherchez un critère de vitalité d'une personne, regardez l'éclat du teint et des yeux. Ce sont les deux meilleurs indicateurs de sa vitalité sur le moment.

 

Cela peut sembler fataliste.

 

C’est pourtant tout le contraire : notre mode de vie va raccourcir ou rallonger notre durée de vie.

 

Un peu comme une lampe à huile :

 

La quantité d'huile dans la lampe est définie, mais il est possible de régler la flamme…  

 

Si l’on veut une grande flamme on va brûler de l’huile rapidement – alors qu’on peut apprécier une flamme plus légère et consumer moins d’énergie.

 

Pareillement, vous pouvez soit dilapider votre énergie par un mode de vie déréglé, soit en faire le meilleur usage grâce à une hygiène de vie correcte.

 

Les 3 « carburants » de votre longévité

 

Une bonne hygiène de vie commence par un apport correct en air, aliments et boissons.

 

Ces 3 éléments apportent chacun un type particulier d'énergie.

 

C’est ce que l’on appelle les sources externes d’énergie, qui se combinent à notre énergie interne, notre « capital vie », et nous permettent de fonctionner.

 

L’idée est de produire un surplus de cette énergie que les reins vont stocker.

 

Mais d’autres choses peuvent freiner cette énergie.

 

On parle souvent des polluants et des aliments nocifs…

 

Mais savez-vous que les émotions sont AU MOINS aussi importantes ?

 

En médecine chinoise il est dit que la colère "consume le sang du foie" et qu'une colère contenue "bloque le sang et l'énergie de l'organe".

 

Il y a une raison bien précise à cela…

 

La peur me fera-t-elle mourir plus tôt ?

 

Selon la tradition chinoise, nos organes stockent les émotions refoulées au lieu de les exprimer.

 

Il faut savoir que chaque organe est associé à une émotion spécifique avec lequel il "serait en affinité", par exemple :

• La colère pour le foie,

• La joie pour le cœur,

• La tristesse pour les poumons,

• La peur pour les reins,

• La réminiscence pour le pancréas.

C’est pour ça que chacune de ces émotions peut littéralement guérir ou affecter les organes qui leur sont associés.

 

L'intérêt de dénouer ces nœuds est de libérer les émotions qui y sont stockées et cesser de les alimenter dans un premier temps.


Et ensuite, cela permet de récupérer l'énergie bloquée pour disposer d'un supplément de carburant utile à notre vie, sachant que nous avons de moins en moins d'énergie dès lors que nos reins faiblissent.

 

Ainsi, en essayant de dénouer ces nœuds émotionnels, on peut allonger sa vie.

 

Ce travail ne peut se faire sans une certaine conscience qui peut sembler bien mystérieuse de l'immortalité.

 

I