• equivital

Maladies auto-immunes

Dernière mise à jour : 24 janv. 2020


Adoptez-une bonne hygiène de vie, ce n'est pas facile, dans le monde ou nous vivons c'est une lutte permanente.



Elles sont en recrudescence et on en parle de plus en plus.

C’est un fait inquiétant, mais révélateur du fait qu’elles s’installent malheureusement de plus en plus dans notre paysage médical.

Les maladies auto-immunes représentent aujourd’hui la 3e cause de décès après les affections cardio-vasculaires et les cancers.

Ces maladies résultent d’un dérèglement du système immunitaire qui va attaquer l’organisme de l’intérieur comme s’il s’agissait d’un corps étranger.


Comprendre la maladie auto-immune 

Les maladies auto–immunes résultent d’un dysfonctionnement du système immunitaire qui va alors s’attaquer aux constituants normaux de l’organisme.

Il en existe plusieurs types.

Les maladies auto-immunes systémiques

Les Maladies auto-immunes spécifiques d’organes et parmi elles :

Lupus érythémateux disséminé, PolymyositeSclérodermie, Artérite temporale, Syndrome de Sharp, Polyarthrite rhumatoïde, Syndrome de CREST, Thyroïdite de Hashimoto, Maladie de Basedow, Diabète de type 1, Maladie d’Addison, Anémie hémolytique, Hépatite auto-immune, Gastrite de type 1 et Anémie de Biermer, MyasthéniePemphigus, Syndrome de Gougerot-Sjögren, Maladie Coeliaque, Maladie de Biermer, Syndrome de Goodpasture, Cirrhose biliaire primitive, Dermatite herpétiforme, Maladie de Wegener, Vitiligo, ?qlqdie de Crohn, Rectocolite hémorragique, Cystite interstitielle, Maladie de Behçet, Neuromyotonie, Psoriasis, Sclérose en plaque, Eczéma .

Parmi cette liste, certaines sont plus courantes que d’autres.

Une même maladie auto-immune peut attaquer différents organes.

En effet, le syndrome de Gougerot-Sjögren qui est une maladie auto-immune qui s’attaque aux glandes qui produisent des sécrétions (lacrymales, salivaires, sébacées) peut également toucher les articulations, les reins, les poumons, etc. Deux mêmes personnes peuvent avoir des symptômes complètement différents, tout en ayant la même maladie.

Bien qu’une maladie auto-immune touche le système immunitaire, elle s’exprime sous différentes formes.

L’évolution de la maladie est très complexe, dépendra de l’individu , mais aussi par son comportement selon les organes visés.


La médecine alopathique dans l’impasse

Les solutions que propose la médecine allopathique n’ont pas toujours les effets escomptés et les effets secondaires sont inquiétants.

La médecine douce aurait à l’inverse des pistes.

Le système immunitaire défend notre corps contre les infections et les cellules cancéreuses. Cette défense peut être défectueuse par insuffisance, à un ou plusieurs niveaux, de son fonctionnement. On parle alors de déficit immunologique.

Elle peut aussi être défectueuse par excès : le système immunitaire s’attaque aux cellules ou constituants de notre propre corps. Il s’agit alors de maladies auto-immunes.

Un système immunitaire défaillant peut en être la cause.

Normalement, le système immunitaire reconnaît les constituants de l’organisme dans lequel il exerce ses fonctions et ne l’attaque pas. Lorsque il se dérègle par excès, il y a production d’auto-anticorps dirigés contre l’organisme auquel il appartient, provoquant l’apparition de maladies auto-immunes.

Parmi les autres causes probables: médicaments et vaccins.

L’origine de ces maladies est multiple.

Elles peuvent être provoquées par certains médicaments qui dérèglent le système immunitaire.

Elles peuvent aussi être induites par les vaccinations massives.

Autre paramètre à prendre en considération: l’alimentation.

Notre mode de nutrition actuel favorise en effet une perméabilité anormale de l’intestin grêle et la formation de déchets alimentaires et bactériens dangereux qui, en franchissant les « mailles élargies » de la muqueuse intestinale, peuvent provoquer des réactions immunologiques néfastes.

On distingue deux types de maladies auto-immunes

Les Maladies auto-immunes spécifiques d’organes

Le diabète insulino-dépendant. Il est causé par un dérèglement du système immunitaire. Et s’attaque aux cellules pancréatiques qui fabriquent l’insuline.

La thyroïdite d’Haschimoto: La glande thyroïde ainsi que les glandes surrénales peuvent être atteintes de la même façon ainsi que les surrénales. Ménopause précoce: Ce sont les ovaires qui sont atteints. Stérilité: Le dérèglement touche les testicules. Maladies sanguines auto-immunes: Ces maladies détruisent les globules rouges, les globules blancs ou les plaquettes. Certaines maladies neurologiques (comme la Sclérose en plaques), respiratoires, rénales, cutanées et digestives (maladie de Crohn, recto-colite hémorragique) sont également dûes à un dérèglement du système immunitaire.

2. les maladies auto-immunes non spécifiques d’organes

Ces maladies auto-immunes systémiques touchent plusieurs parties du corps.

L’arthrite rhumatoïde: Atteinte des principales articulations. Le syndrome de Sjögren: Atteinte des glandes salivaires, lacrymales et vaginales. Les polymyosites. Atteinte des muscles. La sclérodermie: Atteinte de la peau et des tissus conjonctifs.Le lupus érythémateux disséminé: Ce cas est encore plus typique car la maladie touche les articulations, la peau, les vaisseaux, les reins, les poumons, le cœur et le tube digestif. Le lupus érythémateux fixe: Ce lupus cutané  est une maladie cutanée bénigne, elle se soigne plutôt facilement. Quant au lupus systémique ou érythémateux disséminé (LS, LEAD), c’est une maladie malheureusement complexe et imprévisible qui peut disparaître ou récidiver d’un seul coup.


Focus sur le lupus érythémateux

L’allopathique n’a aucun moyen réellement efficace pour le soigner définitivement, les traitements médicamenteux actuels permettent uniquement d’empêcher “l’explosion” des symptômes, de les contenir.

Néanmoins, à la longue, le lupus érythémateux peut entraîner une dégénérescence progressive de l’état général qui peut indirectement conduire, lorsqu’un organe vital est fortement touché, dans certains cas à la mort.

Les solutions qui vous sont proposées ici concernent les deux formes de lupus érythémateux.

Si vos traitements médicaux sont sans effet, cela vaut la peine d’essayer alors des méthodes naturelles.

Le lupus en général signifie que le système immunitaire va attaquer vos propres tissus.

Cette attaque va se manifester par une inflammation de la peau ( le visage se couvre d’une trace rouge qui fait ressembler à un loup…d’où Lupus), des vaisseaux sanguins et des articulations et provoquera une sorte de dermatite aussi bien sur la poitrine, que sur les bras, les épaules, les mains… ou le corps.